En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hans Henny Jahnn

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Stellingen, Hambourg, 1894 – Hambourg 1959).

Anarchiste et pacifiste exilé au Danemark, facteur d'orgues anciens, éleveur de chevaux et chercheur, cet auteur, décrivant « l'enfer de la chair » avec toutes ses perversions, n'a cessé de choquer. Son œuvre, où la créature est jetée dans un monde où il faut « dévorer ou être dévoré », rassemble des pièces réputées « injouables » (Pasteur Éphraïm Magnus, 1919 ; le Couronnement de Richard III, 1921 ; Médée, 1926), des récits (la Nuit de plomb, 1956) et deux fresques baroques et sensualistes, Perrudja (1929) et la trilogie Fleuve sans rives (1949-1961).