En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Attila Ilhan

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain turc (Menemen 1925 – id. 2005).

Il se fit d'abord connaître comme poète (le Mur, 1946), puis écrivit des scénarios et des articles dans la presse sous le nom d'Ali Kaptanoglu. Ses recueils lyriques (le Fugitif de la pluie, 1955 ; l'Amour interdit, 1968 ; la Journée d'un détenu, 1974) et ses premiers romans (l'Homme de la rue, 1953 ; À la table des loups, 1963-1964) mêlent « réalisme social » et révolte romantique. Au cours des années 1978 à 1987, il publie un cycle de cinq romans qui couvrent l'ensemble du xxe s. : « Ceux qui sont dans le miroir ». On lui doit aussi des essais politiques (Quelle gauche ?, 1971 ; Quelle droite ?, 1980) et sociologiques qui sont parmi les plus incisifs de la littérature turque actuelle.