En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pierre Jakez Hélias

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français d'expression française et bretonne (Pouldreuzic 1914 - Quimper 1995).

Fils d'ouvriers agricoles, élevé en langue bretonne, il n'apprit le français qu'à l'école ; agrégé de lettres, il fut directeur de l'école normale de Quimper et chargé des cours de celtique à l'université de Bretagne occidentale. Auteur dramatique (Mevel ar Gosker [le Grand Valet], 1977 ; An Isild a-heul [Yseult seconde], 1978), c'est aussi un poète, dont les vers très musicaux paraissent dans des recueils bilingues (Maner kuz – Manoir secret, 1964 ; Ar Mên du – la Pierre noire, 1974 ; An Tremen-buhez – le Passe-vie, 1979). Il a passionné la France entière avec ses souvenirs d'enfance (le Cheval d'orgueil, 1975) et qui évoquent la vie paysanne dans une paroisse bretonnante du pays bigouden dans la première moitié du xxe s. dont l'esprit se retrouve dans ses contes (les Autres et les miens, 1977 ; Contes du vrai et du semblant, 1984) et des romans (l'Herbe d'or, 1982) où la mémoire touche au rêve et à la vision (la Colline des solitudes, 1984).