En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Constantijn Huygens

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète et diplomate hollandais (La Haye 1596 – id. 1687).

Le père du fameux physicien et astronome Christiaan Huygens fut lui-même un véritable « homo universalis » dans l'esprit de l'humanisme de la Renaissance : architecte, musicien, auteur d'une farce (Trijntje Cornelis, 1657), c'est aussi un poète d'abord influencé par Donne. Ses épigrammes néolatines et ses poèmes en néerlandais (Bluets, 1658) sont rassemblés dans Otiorum libri sex (1625). Il a laissé une abondante correspondance qu'il échangea, entre autres, avec Corneille (sur l'analyse du rythme et les règles du vers français).