En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ebrahim Hussein

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Dramaturge et poète tanzanien de langue swahili (Kilwa 1943).

Il appartient à une grande famille musulmane de la côte. À l'université, il se fait connaître comme acteur et comme poète. Sa pièce Kinjeketile, publiée et jouée en 1969, est devenue la pièce tanzanienne la plus célèbre. Elle est pourtant une sombre méditation sur le pouvoir et la révolution, qui paraissent en partie fruit d'une aliénation. Il traduit lui-même son texte en anglais, et donne ensuite une série de pièces, dont Démons (1969) et le Mariage (1980), qui l'établissent comme un maître de la prose poétique et dramatique swahili, auteur de référence pour tous les programmes scolaires. Professeur à l'université tanzanienne, il démissionne et renonce à publier en 1990, tout en continuant à vivre et à écrire de la poésie dans un quartier populaire de Dar es-Salaam.