En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean-René Huguenin

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Paris 1936 – id. 1962).

Frôlant le Goncourt, le premier roman de ce jeune héros, la Côte sauvage (1960), éclaire sur fond d'inceste voilé les parts obscures de l'être, attire l'attention de Mauriac et d'Aragon. Participant à la revue Art, et l'un des fondateurs de Tel Quel, Huguenin, décédé à 26 ans des suites d'un accident de voiture, est l'auteur d'un Journal posthume (1964) placé sous le signe du dépassement de soi et de la constante exigence morale, assurément l'un des écrits intimes les plus tendus en même temps que la peinture d'une jeunesse romantique. De ce beau, jeune et noble romain que Dieu ne laisse pas indifférent, les initiales JRH sont aussi celles, disent ses amis, de : « Je rends heureux. » Une autre jeunesse (1965), le Feu à sa vie (1987) sont également posthumes.