En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Susan Howe

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poétesse américaine (Boston 1937).

De ses débuts de peintre (Museum of Fine Arts, Boston), Howe évolue vers des toiles où le texte domine de plus en plus. Ses recueils les plus significatifs (les Libertés, 1980 ; Silence pythagoricien, 1982 ; la défenestration de Prague, 1983) se distinguent par la conviction de l'inscription du moi dans l'histoire et de l'histoire dans le moi. L'expérimentation linguistique met en évidence les références et les correspondances entre public et privé, dans une angoisse venue d'une enfance placée sous le signe de la guerre et des images de l'Holocauste. Dans la tradition d'Emily Dickinson, dont elle a livré des lectures passionnantes (Mon Emily Dickinson, 1985), elle se fait une poétique de la voix originale et de la lecture libre : « Catégories et hiérarchies impliquent propriété. Ma voix, formée par ma vie, n'appartient à personne d'autre. Ce que je mets dans des mots n'est plus à moi. Une possibilité s'ouvre alors. »