En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Chenjerai Hove

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète et romancier zimbabwéen de langues shona et anglaise (né en 1954).

Fils de paysans, élevé dans un collège catholique, Chenjerai Hove commence à travailler comme professeur dans une école rurale en pleine guerre civile, dans les années 1970. Il tire de cette expérience tragique d'impuissance face aux combattants des deux bords un premier recueil de poésie. Lors de l'indépendance du Zimbabwe, il devient une personnalité littéraire, président de l'Union des écrivains et militant pour la responsabilité sociale de la littérature et de l'écrivain afin de donner une voix à ceux que l'on n'entend jamais. Hove réussit à composer dans Ossuaire (1989) une fiction pénétrée de souvenirs de l'oralité. Il a donné des recueils poétiques en shona, et deux autres romans, Ombres (1991) et Ancêtres (1996).