En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Yaïr Horovitz

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète israélien (Tel-Aviv 1941 – 1988).

Ses poèmes créent un ensemble tangible de paysages riches, mêlant deux séries de sensations : l'impuissance, la maladie et la mort d'une part ; la joie, l'amour, le renouveau d'autre part. Si dans les premières phases de l'œuvre la balance penche vers les sentiments positifs (Poèmes à Louise, 1964 ; Salvion, 1966 ; Dans une ville sans cieux, 1967), dans les poèmes ultérieurs c'est le pressentiment de la mort qui prédomine (la Saison de la sorcière, 1972 ; Assis solitaire, 1976 ; Anatomie d'une pluie, 1980 ; Une terre promise, 1982).