En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

James Hogg

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète écossais (Ettrickhall Farm, Selkirkshire, 1770 – Altrive 1835).

Berger autodidacte, il composait avant de savoir écrire. Son recueil de ballades (le Barde montagnard, 1807) le lie à Walter Scott, à qui il enseignera des chansons. La Veillée de la reine (1813) et ses Contes pour les soirs d'hiver (1820) révèlent une ambition spirituelle qui débouchera sur les Confessions d'un pécheur justifié (1824), récit biographique où la jonction s'opère pour la première fois entre le fantastique et les tourments de l'introspection calviniste et le fantastique : la voix la plus pure de l'Écosse romantique.