En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hirata Atsutane

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Théoricien politique et écrivain japonais (Akita 1776 – id. 1843).

Né dans une famille de guerriers, il étudia d'abord les classiques et la médecine, puis à 20 ans partit pour Edo à la recherche d'un maître. Après plusieurs années de misère, il fut adopté par un guerrier et commença à publier ses premiers écrits. En 1811, il se retira à Shizuoka où il entreprit, entre autres, la rédaction des 32 volumes du Koshiden (Explication de l'histoire ancienne), considéré comme le plus beau monument de l'érudition japonaise après le Kojikiden de Motoori. Ces travaux, où il exalte la religion nationale et rappelle sans cesse les droits divins de la dynastie impériale, lui valurent en 1841 un décret d'exil le bannissant à Akita, sa province natale, où il mourut deux ans plus tard. Répandues par ses nombreux disciples, ses idées jouèrent un rôle important dans la préparation de la « restauration de Meiji », en 1868.