En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Geoffrey Hill

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète anglais (Bromsgrove, Worcestershire 1932).

Encore étudiant, il publie une première plaquette à Oxford en 1952. Il se sent proche des « métaphysiques » du xviie siècle, très exigeant dans le travail de la langue. C'est en 1959 qu'il publie son premier véritable recueil, Pour ceux qui ne sont pas tombés. Il s'intéresse au corps, dans les extrêmes de la souffrance et de la jouissance, dans un style parfois hermétique. Il cherche à dissoudre le moi dans l'histoire, la légende, le mythe (le Roi soliveau, 1968 ; Hymnes de Mercie, 1971 ; Tenebrae, 1978). Il publie en 1983 le Mystère de la charité de Charles Péguy, que viendront compléter l'année suivante trois Hymnes à Notre-Dame de Chartres ; dans le cadre d'un questionnement sur les liens entre langage poétique et action politique, il considère le poète français comme l'une des grandes intelligences prophétiques du xxe siècle.