En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Higuchi Natsu, dite Higuchi Ichiyo

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancière japonaise (Tokyo 1872 – id. 1896).

C'est en 1889, à la mort de son père, que la jeune Ichiyo, initiée dès l'enfance à la tradition poétique du waka, prend la décision de vivre de sa plume. En 1892, elle fut remarquée par son Arbre enfoui dans le sol. Collaboratrice, dès 1893, du groupe Bungakkai (le Monde littéraire), elle manifeste ses dons d'une façon éclatante dans une série de nouvelles Le 31 décembre, 1894 ; la Baie trouble, 1895 ; la Nuit de la treizième lune, 1895 ; le Chemin des adieux, 1896 – et surtout Qui est le plus grand ?, (1895-1896), qui peint, dans le Tokyo pittoresque et miséreux des faubourgs, la beauté mélancolique des amours enfantines. Ses œuvres sont remarquables par une pénétration psychologique étonnante et le frémissement d'une sensibilité affinée par les épreuves de sa vie (pauvreté, maladie, amours déçues). Elle mourut de tuberculose à 24 ans, laissant un Journal de plus de 40 volumes (1887-1896), considéré comme un véritable chef-d'œuvre littéraire.