En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Helmut Flieg, dit Stefan Heym

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Chemnitz 1913 – Israël 2001).

Fils de négociant juif, il émigre (1933), devient américain et combat avec les Alliés. Fuyant le maccarthysme, il s'établit en R.D.A. (1953). Romancier à succès, Heym, qui écrit aussi en anglais, évoque la guerre (The Crusaders, 1948), l'Histoire (Chronique du roi David, 1972), les conflits sociaux aux États-Unis mais aussi les erreurs socialistes (Une semaine en juin, 1974). En conflit avec les autorités (affaire Biermann), il ne peut plus publier qu'en R.F.A. Doyen du Bundestag sous l'étiquette communiste (1994), il prononce le discours inaugural, mais l'hostilité des politiques entraîne sa démission (1995).