En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Thor Heyerdahl

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Ethnologue et explorateur norvégien (Larvik 1914 – Allasío, Italie, 2002).

Il a su faire partager l'exploit sportif et la fascination intellectuelle de ses expéditions polynésiennes (le Kon-Tiki, 1948), américaines (Ra, 1970) ou proche-orientales (l'Expédition du Tigre, 1979), dont le but était d'étudier les migrations à longue distance et les échanges entre les continents. C'est aussitôt après la guerre que le jeune savant décide de construire le Kon-Tiki (du nom du dieu Soleil adoré jadis sur les hauts plateaux des Andes) : un radeau exactement semblable à ceux qu'utilisaient, il y a plus d'un millénaire, les habitants du Pérou. Après huit mille kilomètres de dérive au gré des courants, il touche une île de la Polynésie. Ses livres rendent compte des stupéfiantes péripéties de cette odyssée unique, prouvant que Heyerdahl n'est pas seulement un terrible aventurier, mais un maître conteur.