En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Felisberto Hernández

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain uruguayen (Montevideo 1902 – id. 1964).

Pianiste de talent, il cultiva aussi une fantaisie poétique originale dans Livre ouvert (1929), l'Envenimée (1931), réflexion sur l'écriture, Au temps de Clemente Colling (1942), où il évoque son enfance, les Hortenses (1949) et la Maison inondée (1961), au climat fantastique. Son œuvre, peu connue du grand public malgré les critiques élogieuses de lecteurs comme Supervielle, est considérée par ses pairs comme l'une des plus grandes de la littérature uruguayenne du xxe siècle.