En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Amado Hernandez

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain philippin d'expression tagale (Batangas 1903 – Manille 1970).

Poète engagé, virtuose des joutes du balagtasan, impliqué dans la rébellion de 1951, il passa treize années en prison. Toute son œuvre lyrique témoigne de ses préoccupations sociales et manifeste « l'ambiance de la grandeur » : Wala nang lunas (Il n'y a plus de remède, 1932) ; Isang Dipang Langit (Une toise de ciel, 1961) ; Bayang Malaya (Peuple libre, 1969). On lui doit aussi des récits dans la tradition de critique sociale de Rizal (Mga Ibong Mandaragit [les Oiseaux de proie], 1960).