En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Abel Hermant

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Paris 1862 – Chantilly 1950).

Son œuvre est une chronique humoristique de son temps : mœurs « républicaines » (Monsieur Rabosson, 1884 ; la Carrière, 1894), monde libertin et « parisien » (Confidences d'une aïeule, 1893 ; Confidences d'une biche, 1909), cosmopolitisme (Trains de luxe, 1908), modes sentimentales (Serge, 1891). Principal auteur de la Grammaire de l'Académie française (1932), il signa Lancelot ses chroniques linguistiques publiées dans le Temps. Élu à l'Académie française en 1927, il en fut exclu en 1945, et condamné à la réclusion perpétuelle pour avoir écrit dans la presse parisienne pendant l'Occupation. Rêveries et souvenirs d'un philosophe proscrit (1949) évoquent cette période.