En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alexandre Herculano

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain portugais (Lisbonne 1810 – Vale de Lobos 1877).

Il apporta à la passion romantique pour la couleur locale et le passé national sa rigueur d'archiviste et sa religiosité austère. Tôt émigré en France (1831), membre de l'armée libérale qui débarqua à Mindelo (1832), il fait des recherches à la Bibliothèque royale d'Ajuda qui l'orientent plus vers l'histoire des traditions populaires et des institutions municipales que vers celle des dynasties conquérantes. Dans ses Légendes et récits (1851), son roman historique le Moine de Cister (1848) et surtout son Histoire du Portugal (1846-1853), il s'écarte de l'histoire officielle pour saisir le passé de l'intérieur, ce qui lui valut les critiques du clergé, auxquelles il répliqua (le Clergé et moi, 1850 ; Histoire de l'origine et de l'établissement de l'Inquisition au Portugal, 1854-1859), avant de se retirer près de Santarém, où il se consacra à ses Portugaliae monumenta historica, 1854-1873.