En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Helinand de Froidmont

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète et chroniqueur français (vers 1160 – v. 1230).

Moine de la région de Beauvais, il fait un brillant passage à la cour de Philippe Auguste, puis il rédige les Vers de la mort, méditation sur le mépris du monde à l'intention de ses amis et des grands seigneurs, célèbre pour sa forme (12 octosyllabes sur 2 rimes aabaabbbabba). De lui on connaît aussi une épître en latin, envoyée à Gautier pour le dissuader de se marier (1190), et une chronique universelle en partie perdue (1215).