En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Heinrich von Meissen

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète allemand (vers 1250 – Mayence 1318).

D'origine bourgeoise, instruit à Meissen, celui qu'on surnomma Frauenlob parce qu'il s'était fait le champion de la dame (frouwe) par opposition à la femme (wîp) mena une vie errante et connut de nombreuses cours avant de se fixer à Mayence. Son œuvre comprend trois grands lais, treize chansons et un grand nombre de poèmes gnomiques. Il a voulu être le continuateur des grands classiques du lyrisme médiéval, en particulier de Wolfram d'Eschenbach. Son style imagé, maniéré jusqu'à l'obscurité, lui a valu d'être considéré par la suite comme l'un des douze maîtres du Meistersang.