En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Robert Edward Hart

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain mauricien de langue française (Port-Louis 1891 – Souillac 1954).

Journaliste, puis bibliothécaire, il refusa la tentation de l'exil parisien pour rester fidèle à son île natale. C'est de la rencontre en son propre pays de civilisations multiples qu'il attendait l'enrichissement de sa poétique. Ses vers, d'abord d'inspiration parnassienne et symboliste (les Voix intimes, 1920), sont devenus de plus en plus fluides et musicaux, dans une quête spirituelle reflétant une inquiétude intime et l'influence des philosophies indiennes (Mer indienne, 1925 ; Poèmes solaires, 1936 ; Poèmes védiques, 1941 ; Plénitudes, 1948). Dans le Cycle de Pierre Flandre, suite de récits et de textes poétiques publiés de 1928 à 1936, il développe un panthéisme naturiste, à la fois retour à l'enfance fabuleuse et exaltation panique de l'île tropicale. Cette mystique insulaire prolonge le mythe littéraire de la Lémurie et annonce les cosmogonies inspirées de Malcolm de Chazal.