En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hambardjoum Kelenian, dit Hamastegh

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain arménien (Pertchentch, près de Kharberd, 1895 – New York 1966).

Appliquant les préceptes du « provincialisme littéraire », ses nouvelles dressent le tableau idyllique des villages arméniens d'avant 1915 (Pluie, le Village), alors que son roman Cavalier blanc (1954) exalte les exploits mythiques des partisans en Anatolie. Dans l'Oratoire se fait jour un mysticisme panthéiste, alors que Premier Amour (1966) revient à l'évocation du pays natal.