En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Albrecht von Haller

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Physiologiste et écrivain suisse-allemand (Berne 1708 – id. 1777).

Incarnant la continuité de l'idéal humaniste enrichi d'une formation en sciences naturelles et en médecine, Haller a correspondu avec l'élite européenne, dont Linné et Voltaire (plus de 13 000 lettres). Son œuvre ne comprend pas moins de 199 volumes traitant des sujets les plus divers, religieux, littéraire, médical ou botanique. Sa création poétique semble mince, mais elle a joué un rôle déterminant dans la formation du lyrisme allemand et influencé Klopstock, Schiller et Hölderlin. Il est aussi l'auteur de romans « politiques » (Fabius et Caton, 1774).