En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Nikolaj Hajtov

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain bulgare (Javorovo 1919 – ? 2002).

Son travail d'ingénieur des Eaux et Forêts et d'ethnographe amateur lui permet de connaître à fond l'âme des Rhodopes : la montagne, ses légendes, ses habitants inspirent ses récits (Feuilles de charme, 1959). Il échappe à la tentation d'idéaliser le monde qu'il décrit, ne cache pas les lois rudes, parfois cruelles, qui le régissent (Contes sauvages, 1967 ; l'Abreuvoir volant, 1979). Sans être conservateur, Hajtov ne dissimule pas sa nostalgie pour les Bulgares d'autrefois, hauts en couleur, entiers, capables de gestes héroïques, qu'il oppose à ses contemporains, étrangers au goût du merveilleux et au sens de la grandeur. Dans ses articles de presse, l'écrivain lutte pour la sauvegarde de la langue bulgare et redonne vie à des mots injustement oubliés.