En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Unsi al-Hajj

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète libanais (Beyrouth 1937).

Directeur littéraire du quotidien al-Nahâr, traducteur (Prévert, Breton, Michaux, Artaud, Ionesco, Shakespeare), il collabora activement aux revues libanaises Chi'r et Adab. Son œuvre lyrique (Lan, 1960 ; la Tête coupée, 1963 ; le Passé des jours à venir, 1965 ; Qu'as-tu fait de l'or, qu'as-tu fait de la rose ?, 1970 ; l'Envoyée aux cheveux longs jusqu'aux sources, 1975 ; Kalimât, kalimât, kalimât, 1988) use de procédés surréalistes pour servir une écriture éclatée. Érigeant le poème en prose en forme supérieure du refus et appelant à une réinvention du langage, son œuvre a évolué vers une écriture plus rythmée et moins radicale.