En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Paul Lefevre-Geraldy, dit Paul Géraldy

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Paris 1885 – Neuilly-sur-Seine 1983).

On a surtout retenu de son œuvre, tenue pour un peu surannée, le recueil Toi et moi, qui, en 1913, atteint des tirages jamais vus pour un ouvrage de poésie, mettant en scène, sous le signe du colloque sentimental, les petits moments de l'amour, de l'attirance initiale à la solitude retrouvée. En 1960, Vous et moi aura moins d'écho. On lui doit aussi des « tragédies légères » (les Noces d'argent, 1921 ; Grands Garçons, 1922), des souvenirs (Carnets d'un auteur dramatique, 1922), un roman (le Prélude, 1923) et des maximes sur l'Amour (1929).