En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Raymond Guérin

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Paris 1905 – Bordeaux 1955).

Déchiré entre une existence d'agent d'assurances et ses aspirations littéraires (il fut l'ami de Malaparte et de Miller), il a donné dans ses romans autobiographiques (Quand vient la fin, 1941 ; l'Apprenti, 1946 ; la Peau dure, 1948), son drame mythologique (Empédocle, 1950) et le journal posthume de sa dernière maladie (le Pus de la plaie, 1982) une des expressions les plus immédiates et les plus fortes du mal de vivre contemporain.