En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Eugénie de Guérin

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Femme de lettres française (Le Cayla, près d'Albi, 1805 – id. 1848).

Sœur aînée de Maurice de Guérin, elle consacra presque toute son existence à ce frère qui l'encouragea à écrire un Journal, auquel elle confia son amour fraternel, les élans et les hésitations de sa foi et ses émotions poétiques face à la nature. Un certain maniérisme stylistique (goût prononcé pour le charme des archaïsmes et la saveur du patois, prédilection pour les tournures aristocratiques) peut donner au lecteur moderne une impression de grâce surannée.