En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Lars Gustafsson

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain suédois (Västerås 1936).

Les recueils de nouvelles (Préparatifs de fuite, 1967), les poèmes (Voyage au centre de la Terre, 1966) s'efforcent, en un style raffiné jusqu'à la préciosité, de traquer, derrière le chaos présent, la fugace réalité de la personne humaine. Philosophe de formation, Gustafsson introduit dans sa prose romanesque de nombreuses questions métaphysiques. Mort d'un apiculteur (1978) fait du cancer le moyen d'évaluer le sens de la vie. Musique funèbre (1983) présente des destinées sacrifiées dans une perspective de plus en plus pessimiste. Avec L'après-midi d'un carreleur (1991), la perspective éthique continue d'être associée à une mise en cause de l'actualité.