En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ángel Guimerá

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain catalan (Santa Cruz de Tenerife 1849 – Barcelone 1924).

Il rassembla ses poésies en deux volumes (1887 et 1920) et ses discours catalanistes sous le titre Chants à la patrie (1906). C'est à son œuvre théâtrale, entreprise en 1879 avec Gala Placídia, qu'il devra l'essentiel de sa renommée littéraire. On distingue généralement trois époques dans sa production dramatique. La première est celle des drames historiques en vers, d'influence romantique, qui ont pour cadre un pays lointain et une époque reculée (Judith de Welp, 1883 ; le Fils du roi, 1886 ; Mer et ciel, 1888). La seconde étape est celle des drames naturalistes en prose, dont l'intrigue est contemporaine et située en Catalogne (Maria Rosa, 1894 ; Terre basque, 1897 ; la Fille de la mer, 1900 ; l'Araignée, 1906). On observe alors un certain déclin dans ses tentatives pour s'adapter aux canons modernistes (Mossèn Janot, 1898) avant un retour aux thèmes de ses débuts (L'ànima és meva, 1919 ; Joan Dalla, 1921).