En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pernette du Guillet

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poétesse française (Lyon v. 1520 – id. 1545).

De famille noble, elle bénéficia d'une riche éducation. Elle se lia avec Maurice Scève en 1536. Mariée, elle demeura la grande inspiratrice du poète. Sa mort prématurée explique la minceur, en quantité, de son œuvre. Composées de 60 épigrammes, 10 chansons, 5 élégies et 2 épîtres, les Rymes (1re éd. 1545) se situent au confluent des traditions courtoise, marotique, alexandrine, pétrarquiste, platonisante, et donnent à entendre la voix personnelle et touchante de celle qui, dans Délie, garde la froideur d'un être idéalisé.