En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Durs Grünbein

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète allemand (Dresde 1962).

Témoin de la fin de la R.D.A., il fut lauréat du prix Büchner à 33 ans (1995). Sa poésie, du premier recueil d'instantanés publié à l'Ouest en 1988, Zone grise, le matin, à Schädelbasislexikon (1991), « happy nécroloque » de la R.D.A., jusqu'aux cycles « transhistoriques » de Après les satires (1999), adopte un ton docte ou parodie l'idiolecte médiatique. Dans ses essais renonçant à toute construction de sens universaliste (Galilée arpente l'enfer de Dante, 1996), il pose les jalons d'un « neuro-romantisme » redevable du jeune G. Benn et cherche à réconcilier la poésie avec les sciences naturelles.