En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Groupe 47

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Groupe littéraire allemand (1947 - 1967).

Son origine remonte aux premières rencontres, dans les camps de prisonniers de guerre américains, de Hans Werner Richter, Alfred Andersch, Walter Kolbenhoff, Walter Mannzen. Tous ont été antifascistes, mais ont été enrôlés comme soldats dans l'armée allemande et croient à la possibilité d'un renouveau radical de l'Allemagne après 1945. Dès 1946, Andersch et Richter créent la revue Der Ruf, qui sera interdite en avril 1947 par les autorités militaires américaines. En septembre 1947 a lieu la première réunion du Groupe 47. Ses membres partagent une même conception de la littérature : la langue allemande, corrompue par le national-socialisme, doit être dépouillée à l'extrême et les écrivains doivent éviter par-dessus tout le maniérisme, l'utopie et la recherche esthétisante. Les textes sont lus par leurs auteurs devant le groupe tout entier et soumis à une critique collective impitoyable. Durant les vingt années de son existence, le Groupe 47 a exercé une influence considérable sur la littérature contemporaine de la République fédérale d'Allemagne. Presque tous les principaux auteurs des années 1950 et 1960 ont été en liaison avec lui. Animé par Richter, le groupe a compté parmi ses membres réguliers des écrivains aussi connus que H. Böll, G. Eich, W. Jens, S. Lenz, I. Bachmann, A. Andersch, H. M. Enzensberger, G. Grass, W. Höllerer, M. Walser, P. Weiss.