En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hugo de Groot, dit Grotius

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Diplomate et humaniste hollandais (Delft 1583 – Rostock 1645).

Juriste, il jeta les bases du droit international moderne (De jure praedae, 1604 ; Mare liberum, 1609 ; De jure belli ac pacis, 1625). Historiographe de Hollande (1603), il fut condamné à la prison perpétuelle en 1619 pour ses opinions religieuses (il était arminianiste) et politiques (en tant que partisan d'Oldenbarnevelt). Il s'évada et se réfugia en France, où il fut pensionné par Louis XIII avant de devenir ambassadeur de Suède. Auteur d'une apologie du christianisme destinée aux marins hollandais, d'ouvrages historiques qui célèbrent les qualités des Goths régénérateurs d'un empire romain décrépit, il édita Tacite, traduisit Euripide et donna une théorie de la tragédie qu'il illustra (Adamus exsul, 1601 ; Christus patiens, 1626 ; Sophompaneas, 1632).