En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Thomas Gray

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète anglais (Londres 1716 - Cambridge 1771).

Compagnon de Horace Walpole, en France et en Italie, il consacra le reste de sa vie à Cambridge, aux classiques, aux sciences naturelles et à l'archéologie. Auteur de vers élégants et mélancoliques (Ode sur une vue lointaine du collège d'Eton, 1747 ; Odes pindariques, 1758), il s'inscrit dans le sillage du genre funèbre mis à la mode par les Nuits de Young avec son Élégie écrite dans un cimetière de campagne (1751), évocation du néant de toutes choses qui annonce la sensibilité romantique. Il s'inspire de la poésie islandaise et celtique (la Descendance d'Odin, 1761 ; les Funestes Sœurs, 1768). Son Journal (1775) évoque son voyage dans la région des Lacs.