En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alain Grandbois

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain québécois (Saint-Casimir-de-Portneuf 1900 – Québec 1975).

Ses voyages pendant l'entre-deux-guerres le menèrent jusqu'en Asie. Il se fit connaître en 1933 par Né à Québec, biographie romancée de l'explorateur Louis Jolliet, dans le style elliptique mis à la mode par Paul Morand. Ses pérégrinations lui inspirent le récit des Voyages de Marco Polo (1941) et les nouvelles d'Avant le chaos (1945). En 1944, les poèmes des Îles de la nuit donnent à son œuvre une orientation décisive. Dans cette poésie aux rythmes amples, riches en images (qui renvoient au surréalisme), le thème du voyage rejoint l'exploration intérieure par la constitution d'une cosmogonie lyrique. Avec Rivages de l'homme (1945) et l'Étoile pourpre (1957), sa poésie, hantée par le sentiment de l'éphémère et un attachement angoissé à la vie fugitive, fait de lui le chef de file de la génération de l'Hexagone et de Liberté.