En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Patrick Grainville

Patrick Grainville
Patrick Grainville

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancier français (Villerville 1947).

La luxuriance du vocabulaire et la débauche de métaphores caractérisent déjà son « autobiographie mythique » (la Toison, 1972 ; la Lisière, 1973 ; l'Abîme, 1974). Sa nostalgie d'un paradis perdu prend ensuite des formes variées : peinture de contrées, de temps et de mythes exotiques, sacralisation dionysiaque de l'érotisme, exaltation de l'animalité (l'Ombre de la bête, 1981) ou refuge dans la folie (les Flamboyants, prix Goncourt 1976).