En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Christian Dietrich Grabbe

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Detmold 1801 – id. 1836).

Mort jeune, pauvre et inconnu, ce poète mégalomane et mythomane avait pourtant retenu l'attention de Tieck, Heine et Immermann. Ses pièces sont réputées injouables. Une seule a été jouée de son vivant, Don Juan et Faust (1829). Plaisanterie, satire, ironie et signification cachée (1822) est de la veine d'Alfred Jarry. Ses pièces historiques d'un réalisme épique (Frédéric Barberousse, 1829 ; Napoléon ou les Cent-Jours, 1831 ; Hannibal, 1835) montrent les héros solitaires, leurs efforts surhumains et leurs échecs retentissants dus au sort contraire, à leur entourage médiocre et à leur propre caractère.