En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Carlo Gozzi

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain italien (Venise 1720 – id. 1806).

Esprit fantasque et réactionnaire, il s'attaqua férocement à la société et à la culture de son temps, prenant pour cibles le théâtre larmoyant de Pietro Chiari et la comédie réaliste de Goldoni. Les dix « fables » polémiques, représentées de 1761 à 1765, connaîtront un grand succès : l'Amour des trois oranges ; Turandot (1762) où la princesse chinoise Turandot fait exécuter ses prétendants mais accorde son amour à Calaf, prince des Tartares (Turandot inspirera les livrets des opéras homonymes de Ferruccio Busoni et Giacomo Puccini) ; l'Oiseau vert. Le théâtre de Gozzi manifeste une irrésistible verve caricaturale que l'on retrouve dans ses Mémoires inutiles (1797-1798).