En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Goulu

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Moine et écrivain français (Paris 1576 – id. 1629).

De l'ordre des Feuillants, supérieur de sa congrégation (1624), traducteur de Denys l'Aréopagite et d'Épictète, il entra dans la polémique contre le style de Guez de Balzac (Lettres de Phyllarque à Ariste, où il est traité de l'éloquence française, 1627-1628), qu'il considère comme l'annonce d'une nouvelle sophistique et auquel il oppose la vigueur d'une éloquence née de la vérité et comparable aux « dessins de Michel-Ange ».