En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ramón Gomez de La Serna

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain espagnol (Madrid 1888 – Buenos Aires 1963).

L'humour est la tonalité essentielle d'une œuvre abondante marquée par une curiosité quasi ethnologique pour sa ville natale (le Marché aux puces, 1915 ; le Café de Pombo, 1918) et un style impressionniste, éclaté, pictural (le Docteur invraisemblable, 1914-1921 ; la Femme d'ambre, 1927 ; le Romancier, 1924-1946). Il inventa la greguería, baptisée « criaillerie » par son ami Valery Larbaud, courte observation piquante donnant, sous forme d'aphorisme, une image caricaturale des êtres et des choses. On peut citer, comme l'un des exemples les plus représentatifs de ses greguerías, « la première chose qui pousse au printemps, ce sont les lettres d'amour ». D'une vitalité exubérante, cet écrivain intarissable, dont l'ambition était de définir l'indéfinissable et d'exprimer l'inexprimable, contribua à faire connaître à Madrid les tendances artistiques et littéraires de l'Europe et de l'Amérique (Ismos, 1931 ; Portraits contemporains, 1945).