En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Georges-Arthur Goldschmidt

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français d'origine allemande (Hambourg 1928).

Issu d'une famille juive aisée, il fuit l'Allemagne en 1938, gagne la Suisse, puis la France, où il s'installe. Il raconte cette période dans Un jardin en Allemagne (1986), la Forêt interrompue (1991) et la Ligne de fuite (écrit en allemand puis traduit en français en 1994). Interrogeant le mystère des langues, lié pour lui aux mystères des corps (Quand Freud voit la mer, 1990 ; Quand Freud attend le verbe, 1996), il est aussi traducteur (Peter Handke). Conscient de la difficulté à parler de soi (la Matière de l'écriture, 1997), il réusit à « donner la parole aux silences » dans son autobiographie la Traversée des fleuves (1999).