En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Germâtchaw Takla Hawâryât

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain et homme politique éthiopien (Tagulat, Choa, 1915).

Fils de l'homme politique et écrivain Takla Hawâryât Takla Mâryâm, il publia en 1950, à Asmara, un important roman historique, illustré de dessins à la plume – ce qui était une innovation –, intitulé Araya, du nom de son héros, jeune Éthiopien qui, après des études en France, rentre dans son pays peu avant l'invasion italienne et qui, ayant rejoint la Résistance, verra la libération de son pays. L'ouvrage, en partie autobiographique, reflétait non seulement les événements qui venaient de secouer l'Éthiopie, mais le drame intérieur de chacun, dans une langue sobre et directe. Sa pièce de théâtre en vers, Têwodros (1949-1950), fait revivre la figure de l'empereur Théodore II, qui se suicida après sa défaite devant les Anglais en 1868 : certains virent dans le geste de ce souverain qui avait défié l'envahisseur étranger jusque dans la mort et n'avait pas choisi l'exil, après la défaite, une critique de l'attitude du Négus.