En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Sylvie Germain

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancière française (Châteauroux 1954).

Philosophe (elle soutient une maîtrise sur la mystique chrétienne, un doctorat sur le visage humain, et enseigne la philosophie à Prague entre 1986 et 1992), elle publie son premier roman en 1985, le Livre des nuits, quête spirituelle menée à travers l'évocation de la violence du siècle. Suivront Jours de colère (1989, prix Femina), l'Enfant méduse (1991), Immensités (1993) ; régulièrement, la douceur du langage s'associe au sentiment d'épouvante, tout comme dans Éclats de sel (1996), qui mêle mysticisme et légende, et Tobie des marais (1998), histoire d'une famille d'origine polonaise frappée par des décennies de malédiction. Parallèlement à sa production romanesque, elle évoque dans Céphalophores (1997) les grandes figures de décapités de l'histoire, de la littérature ou du martyrologe chrétien, et interroge la vie, l'œuvre et l'expérience spirituelle d'une jeune femme juive hollandaise morte à Auschwitz dans Etty Hillesum (1999, prix des Écrivains croyants).