En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hasegawa Tatsunosuke, dit Futabatei Shimei

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain japonais (Edo, auj. Tokyo, 1861 – golfe du Bengale 1909).

Issu d'une famille de samouraïs, après avoir reçu une formation dans les disciplines classiques, il se met à étudier la langue russe à Tokyo, et il se passionne pour des auteurs russes de l'époque : Goncharov, Dostoïevski, Tourgueniev, et décide de devenir écrivain. En 1886, il rencontre Tsubouchi Shoyo, qui exerce sur lui une influence déterminante. Après la publication de son essai les Éléments du roman (1886), il met en pratique sa théorie en écrivant son premier roman, Nuages à la dérive (1887), entièrement écrit en langue parlée et annonçant le naturalisme. Il traduit également deux nouvelles de Tourgueniev : Rendez-vous (1888), Rencontre (1889), qui ont un grand retentissement et confortent les jeunes écrivains du groupe Gembun itchi (« Écrire en langue parlée »). Après une période d'instabilité, il devient correspondant d'un journal. Il revient cependant à la littérature russe (Gogol, Tolstoï, Gorki) et publie un récit en grande partie autobiographique, en 1907, Quelconque.