En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Nikola Jordanov Furnadziev

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète bulgare (Pazardzik 1903 – Sofia 1968).

Auteur de plusieurs receuils, dont le premier, Vent printanier (1924), reste le meilleur et l'un des plus représentatifs des tendances expressionnistes dans la poésie bulgare des années 1920, ce poète, d'une langue tragique et rude, est fortement tributaire du folklore et du panthéisme. De nombreux éléments naturalistes participent à un kaléidoscope d'images d'une très grande intensité dramatique, expression d'une souffrance collective et d'un esprit tourmenté (Arc-en-ciel, 1928).