En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Nicolas Fréret

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Paris 1688 – id. 1749).

Sa vie se confond avec ses fonctions à l'Académie des inscriptions et belles-lettres, où il entre en 1714 et dont il devient secrétaire perpétuel en 1743. Il y présente des mémoires historiques, portant sur l'Antiquité. Son érudition servit de fondement à une activité philosophique hétérodoxe. Il fit circuler, dans les milieux protégés de grands aristocrates et d'érudits libertins, des manuscrits clandestins qui professent un matérialisme (la Lettre de Thrasybule à Leucippe, 1722).