En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Sebastian Franck

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Donauwörth 1499 – Bâle 1542 ou 1543).

Prêtre catholique rallié à Luther, il rompt avec ce dernier en 1528 et prêche un christianisme sans dogme ni Église, fondé sur l'amour de Dieu et la liberté. Chassé de Nuremberg, Strasbourg et Ulm pour sa religion non orthodoxe ou ses attaques contre les princes, il se réfugie à Bâle en 1539. Dans son œuvre, la théologie (Paradoxa, 1533) voisine avec l'histoire (Chronica, 1531), le pamphlet avec la géo– graphie (le Livre universel, 1534) et la compilation (Proverbes, 1541). Traducteur de l'Éloge de la folie d'Érasme, il est un des premiers grands prosateurs de la langue allemande.