En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

André Fraigneau

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancier français (Nîmes 1907 – Paris 1991).

Disciple de Barrès dans son premier roman Val-de-Grâce (1930), il sera reconnu après la guerre comme un maître par les « Hussards ». Ses romans légers et rapides (les Étonnements de Guillaume Francœur, 1935-1942 ; l'Amour vagabond, 1949) exaltent la jeunesse et l'amitié, la liberté et l'élégance, traitant par le mépris qui ne partage pas ces valeurs. On lui doit aussi des journaux apocryphes : le Livre de raison d'un roi fou (1947) et le Songe de l'empereur (1952), sur Julien l'Apostat.